Clé d’écoute / Bernard LORTAT-JACOB : la Quintina : polyphonie vocale de Sardaigne

La Quintina : polyphonie vocale de Sardaigne , en collaboration avec Bernard Lortat-Jacob, et la participation de Michèle Castellengo et Gilles Léothaud

1443780_5_904a_bernard-lortat-jacob-le-voyage-est-plutot

Bernard LORTAT-JACOB

Dans le gros bourg de Castelsardo, au Nord de la Sardaigne, le rituel de la semaine sainte est sous la compétence exclusive d’une confrérie, composée d’une petite centaine d’hommes : pe6cheurs, artisans, commerçants (plus quelques cadres d’ailleurs pas nombreux)

Le Lundi saint est la grande fête de Castelsardo, une fete qui se prépare durant toute l’année. Or, préparer cette fete consiste surtout à préparer les choeurs qui devront chanter en procession durant une grande partie de la nuit lors de la procession des “mystères”

Ce répertoire de la confrérie est pleinement maitrisé par les chanteurs et encore très vivant. Il est de stricte tradition orale et remonterait au moins au XVIè siècle. Il est probable qu’il s’exécute sans grand changement depuis cette époque.

A Castelsardo, chaque Lundi saint donc, de nombreux chanteurs sont “candidats” au chant et attendent d’etre choisi par leur Prieur. Celui ci compose trois choeurs , comprenant chacun toujours quatre chanteurs.

Ces douze chanteurs sont les “apotres” du Lundi saint . Ils s’adonneront à une sorte de compétition rituelle et vocale très éprouvante, durant plusieurs heures. Le premier choeur chante le Miserere (psaume 50); le deuxième, le Stabba (Stabat Mater) ; le troisième, le Jesu.

Ces chants font penser à de longues lamentations, le texte en latin semble à peine prononcé (pour les chanteurs , il est d’ailleurs relativement secondaire puisque la plupart du temps, ils n’en comprenent pas le sens). Ce sont des chants “de voyelles”, pourrait on dire, qui retiennent l’attention par leur grand beauté et leurs qualités spectrales spécifiques

IMG_7722.JPG

IMG_7714.JPG

la quintina 1

IMG_7717.JPG

la quintina 2.jpg

la quintina 3la quintina 4.png

.

http://ehess.modelisationsavoirs.fr/ethnomus/quintina/seq1.html