Le Khoomii ou chant de gorge

  1. Accueil
  2. Informations
  3. Arts et culture
  4. Le Khoomii ou chant de gorge

Le Khoomii ou chant de gorge

Le « khoomii » ou chant de gorge est un type de chant diphonique ancestral qui consiste à reproduire des sons naturels comme l’écoulement de l’eau, le souffle du vent, l’écho des montagnes, le grondement du tonnerre, le chant des oiseaux, etc. Un chant diphonique se caractérise par une technique vocale qui permet de produire plusieurs notes simultanément au moyen d’un seul organe vocal en combinant divers types de voix et divers positionnement de langue ou des lèvres. Ainsi, l’interprète utilisera sa gorge pour émettre un bourdon continu et profond, tandis qu’en se servant de sa langue pour contrôler l’air soufflé, il parviendra à moduler la résonance en harmoniques plus aiguës.

On utilise souvent comme référence la guimbarde, un petit instrument qui lui aussi produit différentes « voix »: le bourdon, le chant et le contre-chant.

Un interprète de chant diphonique se doit de bien connaître et utiliser précisément les différents organes nécessaires au chant: pharynx, cordes vocales, cavité buccale, langue, lèvres et cavité nasale. Les bons chanteurs de khoomii sont capables de modifier leurs fréquences en adoptant leurs résonateurs, le volume de la cavité buccale, l’ouverture de la bouche et la position des lèvres.

Les chants diphoniques ont depuis longtemps été pratiqués dans de nombreuses musiques traditionnelles à travers le monde. C’est principalement en Haute-Asie qu’on le retrouve chez les Mongols, Touvas, Khakashs, Bachkirs, Altaiens et Tibetains, mais aussi plus discrètement parmi les Sardes d’Italie, Les Rajasthanais d’Inde et les Xhosas d’Afrique du Sud.

Il a été remarqué qu’une troisième voix pouvait être produite avec les techniques touvines notamment, mais sur lequel il n’a été pour le moment impossible de définir s’il était possible de la contrôler. Cette troisième voix s’assimilerait donc plus au contre-chant de la guimbarde. Le khoomii n’est donc autre qu’un type de chant diphonique que l’on trouve en Mongolie. Mais il est lui-même divisé en 6 sous-genres, la distinction se faisant au niveau de la technique utilisée: xamryn xöömi (xöömi nasal), bagalzuuryn xöömi (xöömi pharyngé), tseedznii xöömi (xöömi thoracique), kevliin xöömi (xöömi abdominal), xarkiraa xöömi (xöömi narratif avec un fondamental très grave) et isgerex (la voix de flûte dentale). Ce chant serait originaire de la région d’Hovd dans les montagnes de l’Altai, à l’ouest de la Mongolie, là où l’un des plus célèbres chanteur de Khoomii, Sundui Jajaa est né. Cependant le chant s’est étendu à d’autres régions, parfois bien éloignées.

Quatre chanteurs les plus célèbres en Mongolie: Sundui Jajaa, Tserendorj, Ganbold, Odsuren, tous originaire de l’aimag de Khovd. Ganbold est d’ailleurs opérateur du son qui a fait la bande originale du célèbre film épique mongol, « Chinggis khaan et la reine manduhai »

Le khoomii, et le chant diphonique en général, aurait également une vertu thérapeutique. Des théories et expériences faites par des docteurs et musiciens ont souvent montré qu’il existait une relation entre musique et santé mentale ou physique. Lorsqu’il est utilisé à des fins thérapeutique, le khoomii a pour objectif principal de rétablir la concentration et l’équilibre psychologique. Cet objectif est bien entendu très proche de certaines pratiques chamaniques et des chants tibétains. Ce type de chant aurait par exemple des effets concrets sur le bégaiement, les sensations de blocage dans la gorge, la confiance en sa voix, l’inhibition, les troubles respiratoires, l’anxiété, la fatigue, diminuer la douleur physique pendant l’accouchement, etc., cependant aucune étude confirme l’efficacité de cette pratique. Et ces effets n’affecteraient pas seulement les humains mais également les animaux!

https://www.voyage-mongolie.com/informations/arts-culture-mongolie/khoomii-chant-gorge

Alash Ensemble – “Ediski deg Boostaamny”

Alash Ensemble – “Ediski deg Boostaamny”

10,513 views•Mar 25, 2019 303 0 Share SaveBeehive Productions 3.65K subscribers Alash Ensemble – “Ediski deg Boostaamny” (My Throat, the Cuckoo) Ayan-ool Sam – Vocals Ayan Shirizhik – Vocals Bady-Dorzhu Ondar – Vocals, doshpuulur A Beehive Field Recording Captured live at Folk Alliance International in Montréal QC, 2019 This song is an old Tuvan tune re-worked by Alash, comparing the singer’s voice to birds and celebrating the awesomeness of Tuvan music in general. Alash are performing in their native Tuvan in a style called “Throat Singing” which is a remarkable technique for singing multiple pitches at the same time. The Ensemble is known internationally for their mastery of both Tuvan throat singing and traditional Tuvan instruments like the doshpuulur seen here. https://www.alashensemble.com Facebook: https://www.facebook.com/alashensemble/ Instagram: https://www.instagram.com/alashensemble/ Folk Alliance International: https://www.folk.org/ —- Captured with Peluso Microphone Lab P-414 pair http://www.PelusoMicrophoneLab.com

How to do Mongolian Throat Singing (Tuvan / Tibetan / Didgeridoo)

How to do Mongolian Throat Singing (Tuvan / Tibetan / Didgeridoo)

757,357 views•Feb 26, 2012 8.1K 1.9K Share SaveThe Chris Lapakko – The King of Earned Media 6.9K subscribers One time donation – https://www.paypal.me/thechrislapakko Become a patron – https://www.patreon.com/TheExperiment Follow me on Twitter – @TheChrisLapakko Like me on Facebook – Facebook.com/TheRealChrisLapakko Someone sent me this message a while back. I’m sorry for my cultural ignorance. It is NOT Tibetan!!!! IT IS MONGOLIAN! Throat singing came from Mongolia! It irritates the fuck out of me when people say Tuvan or Tibetan. It’s like saying to Russian that they are Polish just because they are similar race, which is slavic people. Tuvan people actually do practice throat singing most commonly although they go by Russian ethnic group. But definitely not Tibetan tho!!! You’re probably confusing with Tibetan monks chant because they are sound similar.

The Beauty of Mongolian Throat Singing

The Beauty of Mongolian Throat Singing

The Beauty of Mongolian Throat Singing

164,870 views•Dec 6, 2018 3.5K 35 Share SaveGreat Big Story 4.85M subscribers One of the world’s oldest musical forms, throat singing is a stunning physical feat in which performers use precise movements of the mouth, larynx and jaw to create multiple notes simultaneously. For Mendbayar, throat singing is more than a technically impressive performance style; it’s a source of profound happiness and a way to share the beauty of his native Mongolia. When he’s not performing for audiences across Europe and Asia, he’s training the next generation at his International Throat Singing School in Ulaanbaatar. This Great Big Story was inspired by Genesis: https://www.genesis.com/ SUBSCRIBE: https://goo.gl/vR6Acb#Singing#Throat#Mongolia This story is a part of our Human Condition series. Come along and let us connect you to some of the most peculiar, stirring, extraordinary, and distinctive people in the world. Got a story idea for us? Shoot us an email at hey [at] GreatBigStory [dot] com

Festival Harmonie des Steppes – Institut boudhiste Karma Ling – 20/22 mai 2016

Festival Harmonie des Steppes – Institut boudhiste Karma Ling – 20/22 mai 2016

337 views•Feb 24, 2017 7 0 Share SaveJean-François CASTELL 761 subscribers Dans le cadre de la tournée et la sortie du disque « Anthologie du khöömii mongol et du tournage du documentaire « VOYAGE EN DIPHONIE » http://voyageendiphonie.com Festival Harmonie des Steppes – Institut boudhiste Karma Ling – 20/22 mai 2016 Programmation Johanni Curtet & Nomindari Shagdarsuren Musique :” Temeen jingiin tsuvaa,” enregistré au Musée des Confluences, Lyon N. Sengedorj B. Odsüren – R. Davaajav – D. Tserendavaa – E. Toivgoo – B. Papizan N. Ganzorig – B. Amartüvshin D. Batsükh – P. Ösökhjargal Kh. Erdenetsetseg N. Khulan Conférenciers : Marc Alaux, Isabelle Charleux, Roberte Hamayon Expositions : Olivier Gassies, Delphine Deshayes, Battulga Dashdor Projections : Laetitia Merli, Christophe Boula, J.ean-François Castell Siestes musicales : Martin Dubois et Thrita Meïkhâneh : Maria Laurent, Milad Pasta, Uuganbaatar Tsend-Ochir http://www.routesnomades.frhttp://lesfilmsdurocher.wix.com/docum…http://detoursdebabel.fr/HARMONIE-DES…http://www.rimay.net