TUTO BEATBOX #6 LE CHANT DIPHONIQUE (2 notes en même temps)

TUTO BEATBOX #6 LE CHANT DIPHONIQUE (2 notes en même temps)

Ajoutée le 4 nov. 2018

Et voici comment apprendre facilement à faire du Beatbox : les Tutos du Svendro ! Aujourd’hui apprend à faire deux notes en même temps avec cette technique aussi appelé la diphonie, l’overtone singing ou encore le chant polyphonique ! Les chants Mongols n’auront plus de secret pour toi ! Pense a t’abonner pour ne rien manquer des prochaines vidéos : https://bit.ly/2NMsScV Pour plus d’infos, retrouvez-nous sur notre site internet : https://www.svendro.com/ Notre serveur Discord ou tu pourra parler a une centaine de Beatboxeur de tout niveaux : https://discord.gg/qPtcaB4 Instagram : https://bit.ly/2y7x6Ga Plus d’infos sur le systeme d’écriture vocal grammatics : http://www.vocalgrammatics.fr

JOHANNI CURTET : La transmission du höömij, un art du timbre vocal : ethnomusicologie et histoire du chant diphonique mongol, thèse de doctorat en Musicologie soutenue par Johanni Curtet, à Rennes 2 (Université de Rennes), France, 12 novembre 2013

JOHANNI CURTET

JOHANNI CURTET

La transmission du höömij, un art du timbre vocal : ethnomusicologie et histoire du chant diphonique mongol

par Johanni Curtet

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Hervé Lacombe et de Alain Desjacques.

Soutenue le 12-11-2013

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était Luc Charles-Dominique.

Le jury était composé de Sabine Trebinjac, Jacques Legrand.

Les rapporteurs étaient Luc Charles-Dominique, Susanne Fürniss.

mots clés mots clés

  • Résumé

    Cette thèse est une étude ethnomusicologique à dimension historique portant sur la transmission globale du höömij en Mongolie. Pour expliquer l’évolution de cette technique vocale, sont explorés les légendes, les conceptions autochtones, l’histoire des années 1950 au début des années 2010 et la mise en patrimoine pour l’avenir.La première partie montre comment le chant diphonique prend forme dans sa culture. Perçu comme un art du timbre par ses détenteurs, il entretient des relations avec la nature, ainsi qu’un ensemble de techniques vocales et instrumentales issues des contextes rituel et pastoral. Ces fondements du höömij sont ensuite examinés à la lumière de l’histoire de la Mongolie. Entre les périodes soviétique etcontemporaine, la deuxième partie brosse les changements survenus dans la pratique, entre la scène et l’enregistrement. À côté de l’usage rural, se développe une nouvelle forme professionnelle. Tous ces apports ont façonné le chant diphonique mongol dans son état actuel. La troisième partie étudie la transmission à travers l’enseignement et la patrimonialisation. Les maîtres évoluent entre deux pôles : un village de l’Altaï perçu comme le lieu des origines, et une université d’Ulaanbaatar, qui académise la pratique et diffuse son modèle au niveau national. Tout cela participe au processus de patrimonialisation du höömij, desa constitution en emblème musical sous la période soviétique à son inscription sur la liste du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Unesco. Le höömij mongol apparaît dans toute sa contemporanéité

http://www.theses.fr/2013REN20043

Autre version  Accéder sur intranet

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

La transmission du höömij, un art du timbre vocal : ethnomusicologie et histoire du chant diphonique mongol

Urbi et Orbi with Johanni Curtet , Tserendavaa & Tsogtgerel

Urbi et Orbi with Johanni Curtet , Tserendavaa & Tsogtgerel

Published on Sep 6, 2012

Urbi&Orbi Création autour du Chant diphonique de l’Altaï Mongol. Tserendavaa & Tsogtgerel : Chants diphoniques de l’Altaï Mongol Johanni Curtet : Chant diphonique Jean Baptiste Henry : Bandonéon Sophie Bernado : Basson, Chant Gildas Boclé : Contrebasse Pierrick Lefranc : Guitare, Composition http://www.urbietorbicreation.com

MEIKHANEH – UULYN NULIMS – 2017 – FR3

MEIKHANEH – UULYN NULIMS – 2017 – FR3

Published on Feb 14, 2017

MEÏKHÂNEH Interview de Johanni Curtet Uulyn Nulims extrait de l’album “La Silencieuse”, Buda Musique, mai 2017. Musique : Meïkhâneh / texte en mongol : Nomindari Shagdarsuren – Johanni Curtet : chant de gorge, chant diphonique, luth dombra Maria Laurent : chant Milad Pasta : percussions, chœurs – À la Péniche Spectacle, Rennes, janvier 2017 Émission “Itinéraire Bretagne”, FR3 Isabelle Rettig Merci à toute l’équipe dont nous n’avons pas les noms.

FILM “VOYAGE EN DIPHONIE” de JF CASTELL a obtenu “COUP DE COEUR” de l’ACADEMIE CHARLES CROS, mars 2019

voyage en diphonie charles cros coup de coeur mars 2019.jpg

Ravi de cette bonne nouvelle pour Voyage en Diphonie – Journey In Diphonia- Хөөмийгөөр Аялахуй qui à reçu hier soir un « Coup de cœur » , catégorie film documentaire de l’ Académie Charles Cros au Le Train Théâtre de Ville de Portes lès Valence dans le cadre du Festival Aah Les Déferlantes

@vec Johanni Curtet et Nomiko Sh, Chez A Propos, A ProPos Productions, Routes Nomades / Нүүдэлчин Зам Холбоо, LES FILMS DU ROCHER, Hors-Champs Contre-Champs

et L’Oreille du Chat avec le soutien de la Sacem et la participation de @LMtv et 8 Mont-Blanc

Encore une fois merci à toutes et à tous qui ont participé de près ou de loin à ce long projet.

Merci en diphonie.

FILM “VOYAGE EN DIPHONIE” de JF Castell en compétition au Festival de Films à Saint Etienne, France, 29,30, 31 Mars 2019

Voyage en diphonie

voyage en diphonie 1.png

Réalisateur-auteur : Jean-François Castell

Durée : 70 min / Société de production: Hors-Champs Contre-Champs / Les films du Rocher / A Propos Prod. / En compétition

Diffusion :

  • 30 mars 2019 – 20h15 / Billet référence M05 / Amphi Ecole des Mines, 29 rue Pierre et Dominique Ponchardier

Pourquoi nous avons choisi ce film :

Les mystères d’une culture ancestrale.

Synopsis

SYNOPSIS.png

Voyage en Diphonie retrace plusieurs histoires entremêlées : les fondements d’une démarche ethnomusicologique ; une tournée unique vécue de l’intérieur avec des musiciens bergers et professionnels de Mongolie ; des expérimentations scientifiques ; le mystère du chant diphonique et sa relation profonde à la nature ainsi que sa transmission ; et surtout, l’aventure humaine de Johanni Curtet et Nomindari Shagdarsüren partagée avec ces artistes dans ce grand projet, musical et patrimonial.

Bio

BIO.png

jf castelle tqh.jpg

Jean François Castell & Tran quang Hai

johanni et nomiko

Nomiko & Johanni Curtet

 

Du photojournalisme au documentaire, le parcours de Jean-François Castell illustre 30 ans de passion pour l’image. Jean-François a réalisé une quinzaine de documentaires depuis les années 2000 dont trois en Mongolie.
Johanni Curtet est ethnomusicologue, spécialiste du khöömii (chant diphonique) de la musique traditionnelle mongole et des questions liées à la transmission.


Échange avec Jean-François Castell et Vincent Tournoud (diphoniste) après la projection

Atelier d’initiation au chant diphonique