Bunun millet germination song Taiwan

Bunun millet germination song Taiwan

Ajoutée le 28 avr. 2011

The Bunun are one of the original communities of Taiwan, originating from the west coast but pushed back towards the centre by Chinese immigrants. At present they number about 35.000 and occupy the heart of the mountainous chain, dispersed into approximately 120 villages. Their beliefs are founded in the manipulation of the living, animals and millet.

WU RUNG SHUN : TRADITION ET TRANSFORMATION : le pasi but but, un chant polyphonique des Bunun de Taiwan, 1996 , thèse de doctorat, Paris

Tradition

et transformation: le pasi but but, un chant polyphonique des Bunun de Taiwan

Couverture
wu rung shun.jpg
1996 – 952 pages
NOTRE TRAVAIL PORTE SUR UN CHANT RITUEL DESTINE A FAVORISER LA CROISSANCE DU MILLET, NOURRITURE DE BASE POUR LES ABORIGENES DE TAIWAN ET EN PARTICULIER POUR LES BUNUN. CE CHANT, DESIGNE PAR LE TERME PASI BUT BUT REVET UNE FORME POLYPHONIQUE PROPRE QUI LE DISTINGUE PARMI TOUS LES REPERTOIRES DE L’ETHNIE BUNUN. DANS UNE PREMIERE PARTIE, NOUS NOUS SOMMES EFFORCES DE SITUER LE PASI BUT BUT DANS LA SOCIETE, LA CULTURE, ET LA MUSIQUE TRADITIONNELLE DES BUNUN DONT NOUS PRESENTONS BRIEVEMENT LES DIVERS ASPECTS. DANS LA SECONDE PARTIE, LE SUJET PROPRE DE LA THESE EST TRAITE SOUS LES TROIS ANGLES DE LA FONCTION, DE LA STRUCTURE ET DES MUTATIONS OBSERVEES AU COURS DES CINQUANTE DERNIERES ANNEES. EN FAIT CES TROIS FACTEURS S’INTERPENETRENT INEXTRICABLEMENT, MAIS, POUR MIEUX COMPRENDRE LA SIGNIFICATION ET LES CHANGEMENTS SUBIS PAR LE PASI BUT BUT A TRAVERS LE TEMPS ET L’ESPACE, IL S’EST AVERE NECESSAIRE D’EXAMINER SEPAREMENT : 1) LE ROLE ORIGINAL DU PASI BUT BUT DANS LA SOCIETE TRADITIONNELLE BUNUN, TEL QUE LE PRESENTENT LES RECITS DE LA TRADITION ORALE QUE NOUS AVONS RECUEILLIS DANS DIFFERENTS VILLAGE BUNUN. 2) LES CARACTERISTIQUES MUSICALES DES QUINZE VERSIONS ENREGISTREES DU PASI BUT BUT DONT NOUS DISPOSIONS. 3) LA STRUCTURE DE LA POLYPHONIE, TELLE QU’ELLE SE DEGAGE DE LA COMPARAISON DES DIFFERENTES VERSIONS. ENFIN, A PARTIR DE L’ANALYSE DE CES DONNEES, NOUS AVONS TENTE DE COMPRENDRE SELON QUELLES MODALITES LE PASI BUT BUT S’ETAIT ADAPTE A L’ENVIRONNEMENT NOUVEAU DANS LEQUEL SE TROUVAIT PLACEE LA SOCIETE BUNUN ET QUEL NOYAU STABLE PERSISTAIT AUJOURD’HUI DANS CE CHANT POLYPHONIQUE DEVENU EMBLEMATIQUE NON SEULEMENT DES BUNUN, MAIS DANS UNE CERTAINE MESURE, DES ABORIGENES DE TAIWAN.

« Moins

WU RUNG SHUN : Collection : Tradition et transformation : le “pasi but but”, un chant polyphonique des Bunun de Taiwan [Exemple pour thèse], CREM, FRANCE

Collection : Tradition et transformation : le “pasi but but”, un chant polyphonique des Bunun de Taiwan [Exemple pour thèse]

29 items (Voir liste)
Titre
Tradition et transformation : le “pasi but but”, un chant polyphonique des Bunun de Taiwan [Exemple pour thèse]
Déposant / contributeur
Wu, Rung Shun
Statut du document
Inédits
Description
Exemples musicaux accompagnant la thèse “Tradition et transformation. Le “pasi but but”, un chant polyphonique des Bunun de Taiwan” de Rung Shun Wu. – Nanterre : Université Paris 10, 1996. Directeur de thèse : Mireille Helffer. Ces enregistrements ont été réalisés de 1943 à 1994.
Contexte d’enregistrement
Montage pour diplôme
Période d’enregistrement
1943 – 1994
Type d’accès
Accès partiel aux items
Corpus
Thèses de doctorat et HDR (documents encartés)
Corpus
Wu Rung Shun, enregistrements inédits

Indications géographiques et culturelles

États / nations
Taïwan
Populations / groupes sociaux
Bunun

Mentions légales

Collecteur
Wu, Rung Shun
Éditeur
Montage (accompagnant un diplôme)
Auteur de la notice éditée
Wu, Rung Shun
Références bibliographiques
Tradition et transformation : le “pasi but but”, un chant polyphonique des Bunun de Taiwan / Rung Shun Wu. – Nanterre : Université Paris 10, 1996. Directeur de thèse : Mireille Helffer.
Mémoire consultable à la bibliothèque du CREM, cote MS 240.
Droit d’utilisation
Copie interdite

Média associés

Média Prévisualisation
Titre
Résumé de la thèse de Wu Rung Shun
Description
Notre travail porte sur un chant rituel destine a favoriser la croissance du millet, nourriture de base pour les aborigenes de taiwan et en particulier pour les bunun. Ce chant, designe par le terme pasi but but revet une forme polyphonique propre qui le distingue parmi tous les repertoires de l’ethnie bunun. Dans une premiere partie, nous nous sommes efforces de situer le pasi but but dans la societe, la culture, et la musique traditionnelle des bunun dont nous presentons brievement les divers aspects. Dans la seconde partie, le sujet propre de la these est traite sous les trois angles de la fonction, de la structure et des mutations observees au cours des cinquante dernieres annees. En fait ces trois facteurs s’interpenetrent inextricablement, mais, pour mieux comprendre la signification et les changements subis par le pasi but but a travers le temps et l’espace, il s’est avere necessaire d’examiner separement : 1) le role original du pasi but but dans la societe traditionnelle bunun, tel que le presentent les recits de la tradition orale que nous avons recueillis dans differents village bunun. 2) les caracteristiques musicales des quinze versions enregistrees du pasi but but dont nous disposions. 3) la structure de la polyphonie, telle qu’elle se degage de la comparaison des differentes versions. Enfin, a partir de l’analyse de ces donnees, nous avons tente de comprendre selon quelles modalites le pasi but but s’etait adapte a l’environnement nouveau dans lequel se trouvait placee la societe bunun et quel noyau stable persistait aujourd’hui dans ce chant polyphonique devenu emblematique non seulement des bunun, mais dans une certaine mesure, des aborigenes de taiwan.
Consultée le 18 avril 2017.
Crédits
Wu Rung Shun
Titre
Présentation de la thèse de Wu Rung Shun
Description
Consultée le 18 avril 2017.
Crédits
Wu Rung Shun

Items

Titre Numérisé Collecteur Lieu Année d’enregistrement Cote
d Chant rituel – chant de chasse au têtes :01-01 d Wu, Rung Shun Taïwan 1989 CNRSMH_I_1996_010_001_01
d Chant de travail “masi lumah” :01-02 d Wu, Rung Shun Taïwan 1987 CNRSMH_I_1996_010_001_02
d Chant nostalgique “pisdaidaz” :01-03 d Wu, Rung Shun Taïwan 1987 CNRSMH_I_1996_010_001_03
d Chant d’enfant “tinunuan takur” :01-04 d Wu, Rung Shun Taïwan 1988 CNRSMH_I_1996_010_001_04
d Chant d’enfant “ahk ahk” :01-05 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_05
d Chant d’enfant “tama tina ” :01-06 d Wu, Rung Shun Taïwan 1987 CNRSMH_I_1996_010_001_06
d Chant de transmission des pouvoirs de chamane :01-07 d Wu, Rung Shun Taïwan 1987 – 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_07
d Chant de rite des lances avant la chasse :01-08 d Wu, Rung Shun Taïwan 1987 – 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_08
d La guimbarde “pis-haunghaung” :01-09 d Wu, Rung Shun Taïwan 1943 – 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_09
d Le sistre “pis-lahlah” :01-10 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_10
d L’arc musical “la-tuktuk” :01-11 d Wu, Rung Shun Taïwan 1943 – 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_11
d la cithare à 5 cordes “banhir la-tuktuk” :01-12 d Wu, Rung Shun Taïwan 1988 CNRSMH_I_1996_010_001_12
d Les bâtons pilonnants “ma-turtur” :01-13 d Wu, Rung Shun Taïwan 1995 CNRSMH_I_1996_010_001_13
d Le simandre “ki-pahpah” :01-14 d Wu, Rung Shun Taïwan 1943 – 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_14
d “Pasi but but” :01-15 d Wu, Rung Shun Taïwan 1987 CNRSMH_I_1996_010_001_15
d “pasi but but” :01-16 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_16
d “Pasi but but”, LU Ping-Chang :01-17 d Wu, Rung Shun Taïwan 1967 CNRSMH_I_1996_010_001_17
d “Pasi but but” :01-18 d Wu, Rung Shun Taïwan 1987 CNRSMH_I_1996_010_001_18
d “Pasi but but” :01-19 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_19
d “Pasi but but” :01-20 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_20
d “Pasi but but” KUROSAWA :01-21 d Wu, Rung Shun Taïwan 1943 CNRSMH_I_1996_010_001_21
d “Pasi but but” :01-22 d Wu, Rung Shun Taïwan 1986 CNRSMH_I_1996_010_001_22
d “Pasi but but” :01-23 d Wu, Rung Shun Taïwan 1988 CNRSMH_I_1996_010_001_23
d “Pasi but but” :01-24 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_24
d “Pasi but but” :01-25 d Wu, Rung Shun Taïwan 1986 CNRSMH_I_1996_010_001_25
d “Pasi but but” (Maison des Cultures du Monde) :01-26 d Wu, Rung Shun Taïwan 1988 CNRSMH_I_1996_010_001_26
d “Pasi but but” :01-27 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_27
d “Pasi but but” :01-28 d Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_28
“Pasi but but” :01-29 Wu, Rung Shun Taïwan 1994 CNRSMH_I_1996_010_001_29

MARK VAN TONGEREN ‘s WORKSHOP OVERTONE SINGING in TAIWAN next weekend (23-24 March 2019)

MARK 0.jpg音初階工作坊/Beginners workshop Overtone Singing

SATURDAY 23 MARCH 2019 from 10:00am to SUNDAY 24 MARCH 2019 till 17:00 pm

 

MARK 1.jpg

MARK 2

MARK 3

MARK 4

There is still place for curious people at my Beginners workshop Overtone Singing next week in Taipei (Saturday/Sunday). Learn and practise the basics of this amazing technique. Attune your ears to the hidden dimensions of the human voice.

Discover a type of harmony that is unlike any other musical harmony, one that is woven into the fabric of our bodies and minds. In fact, as I see it, sound is at the center of this body-mind divide. These dormant harmonies can be activated once we break through habitual patterns of listening and voicing, and begin to catalyze a process of re-tuning our body (for example, our voice) and our minds (for example, our listening).

The sort of work we do is both creative and meditative.
It encompasses actively exploring and searching, as well as quietly observing so that these sounds, living in us and through us, may start to catch our attention.
It requires some radical, experimental body-mind-work to awaken the slumbering senses, as well as slow, deep sound meditations.

Altogether, these two days offer you a powerful and diverse set of ideas and practices that you can also explore on your own once you get home. Many people claim to start listening differently after taking part in overtone singing workshops.

The location is fantastic, close to the city but actually already in the Yangmingshan Park area. And if you need or like, you can stay overnight (bring your own sleeping mat/bag).

https://www.facebook.com/events/259048704990108/〔課程內容〕�3月23到24日,星期六跟星期日,我會帶領一個兩天的泛音歌唱工作坊,給想學習泛音歌唱技巧的人。這個工作坊對所有人開放,不限音樂知識或歌唱經驗。��這個工作坊給音樂家及非音樂家的介紹課程。其內容包含了暖身運動以發展身體、心靈以及聲音的覺知,還有自然人聲共鳴的探索的基本技巧。接下來,我們會開始學習音泛音歌唱的技巧。��我們也會聆聽以及嘗試不同的泛音歌唱技巧。結合所有人的聲音來嘗試簡單直覺性的聲音架構,以及編曲概念。

當然,想要在一兩天內學會泛音歌唱是不可能的(雖然坊間很多宣稱可以馬上學會的廣告)。不過在兩天的工作坊中,你可以感受跟理解歌手要如何唱出清楚的泛音,透過現場感受聲音而增進聽力的細膩度,你也可以開始探索你未來可能想持續探索的歌唱方式、聲音。親身經歷,現場感受對於熟悉泛音(人類聲音的一個面向之一)非常重要。

每位參與者也會得到老師的個別指導,以了解自己的聲音與如何開始增進泛音技巧。��課程語言為英文,加上中文翻譯。

【日期】: 3/23 (六)、3/24 (日)

【時間】: 10:00-17:00 (中間午休一小時)

【學費】: 新台幣4500元

【折扣1】: 兩人同行8000元 (原價為9000元)

【折扣2】: 學生或不富裕的藝術家 原價75折 (3375元)��【地點】: 陽明山

〔心得分享〕

〔心得分享〕�馬克老師的泛唱,一點也不美聲,即使他可以輕易地呈現雲端般的夢幻…�他的聲音超越了美,對我而言,那是真實,包容了好聽 及無法定義的奇幻!�就像生命,不是只有追求完美與巔峰。�生命從磨練裡,醞釀甜美….。

有一場演出,馬克老師說: 他一開始發出的聲音{很醜}! 哈~{醜}的聲音?!

像大漠裡枯槁的皮鞭或樑柱,已經被風沙刮得乾澀。�但是就從這又乾又緊的單音裡起飛,聲音拉出了空間和視野,並再次降落…�我在這個過程中十分感動,比對美聲的感動還要多。

大家千萬別誤會,馬克老師曾經在荷蘭女皇面前獻唱,也曾和馬友友合作。�1995年獲頒吐瓦的 《國際喉音泛唱獎》; 2000年出版 Overtone Singing一書。�他是一位樸素的國際級老師,擁有完整專業的喉音泛唱素養。�重要的是: 當你明白馬克是如何對聲音臣服,如何忠於自己的心

我們對聲音的包容與感受,也會大大被感染與擴大!

【課程資訊與報名】�好奇嗎?請來電或來信了解詳情

中文: ly.sunny.chen@gmail.com / lineID: soleilc77 陳亮伃

英文: info@fusica.nl Mark van Tongeren

【匯款帳號 】

請完成匯款後填寫報名表,我們會在幾日內確認細節並與您聯繫。

銀行: 中國信託敦南分行(代號:822)

帳號: 163540306745

戶名:MARK CHRISTIAAN VAN TONGEREN

【報名表】

https://goo.gl/forms/GuxgUME2VScT6Fkm1

近期活動!
Weekly Voice yoga classes in Taipei:
https://www.facebook.com/events/2279668682315497/
WORKSHOP Overtone Singing – advanced. Friday 19 – Sunday 21 April, Puli.
ALL UPCOMING EVENTS:
https://www.fusica.nl/events/
https://www.facebook.com/Mark-van-Tongeren-209604665837789/events/

******************************************************************
WORKSHOP OVERTONE SINGING for BEGINNERS
******************************************************************

On Saturday and Sunday March 23-24, I will teach a two-day overtone singing workshop, for those who want to get to know more about this singing technique. The workshop is open to all who are interested, with or without musical/singing experience.

This basic workshop is an introduction to that approach for musicians and non-musicans alike. It includes warm-up exercises to develop attention for body, mind and sound, exploring basic techniques for using the resonances of the natural voice. Then we will start our exploration of overtone techniques.

We will listen to and try more specific techniques for singing harmonics, and combine voices to work with simple, intuitive sound structures and intuitive compositional ideas.

Of course it is not possible to learn overtone singing in two days (despite some claims you find here and there). But you can get a sense of what goes on when singers produce clear overtones, sharpen your hearing in a live, acoustic situation, and get started on something you might want to explore further in the future. To hear this technique live from close by is a very important way to get familiar with this aspect of the human voice.

Every participant will get some personal feedback about his/her voice and how to get started with the technique.

The workshop is in English with Chinese translation.

Dates: Saturday March 23 + Sunday March 24
Time: 10:00-17:00 (lunch break 13:00-14:00)
Cost: 4500 NT$
Bring a friend: pay 8000 instead of 9000 NT$
Students, pensioners and poor struggling artists: – 25% (3375 NT$).
Place: Artists’ community at Yangminshan, a few kilometers behind National Palace Museum. About 15 minute walk up the mountain, with stairs.

OVERNIGHT STAY
For those who travel from far, it is possible to stay overnight. Write us for details.

INFO & REGISTRATION
If you don’t read Chinese and are interested to join, or if you have any questions drop me an email (mark@fusica.nl) to get all the details.
Phone 09 103 827 49
Write to ly.sunny.chen@gmail.com for info in Mandarin.

REGISTRATION LINK
https://goo.gl/forms/GuxgUME2VScT6Fkm1

PAYMENT
Payment upon registration by bank.
Bank code: 822.
Name of bank: China Trust
Beneficiary: Mark Christiaan van Tongeren
Account number: 163540306745
Make sure to provide the payment details in registration form. We will confirm reception in a few days time.

 

WU RUNG-SHUN, Le chant du Pasi but but chez les Bunun de Taiwan: une polyphonie sous forme de destruction et de recréation

Travaux récents

 

wu rung shun

Wu Rung Shun

Thèse de doctorat de l’Université de Paris X-Nanterre soutenue le 12 décembre 1996
p. 251-252

Référence(s) :

Wu Rung-Shun, Le chant du Pasi but but chez les Bunun de Taiwan: une polyphonie sous forme de destruction et de recréation. 2 tomes: 175 p.+ 301 p. + CD. Thèse de doctorat de l’Université de Paris X-Nanterre (Département d’ethnologie et de sociologie comparative), Directeur de thèse: Mireille Helffer

Texte intégral

1Ce travail porte sur un chant rituel – le pasi but but – destiné à favoriser la croissance du millet, nourriture de base pour les Bunun, un groupe aborigène de Taiwan. Ce chant comporte une forme polyphonique propre, distincte de celle des autres répertoires musicaux de l’ethnie Bunun.

2Dans une première partie, l’auteur s’efforce de situer le pasi but but dans la société, la culture et la musique traditionnelle des Bunun dont il présente brièvement les divers aspects.

3Dans la seconde partie, le sujet propre de la thèse est traité sous les trois angles de la fonction de ce chant particulier, des structures qu’il manifeste et des mutations qu’il a subies au cours des cinquante dernières années. En fait, ces trois facteurs s’interpénètrent inextricablement; mais, pour mieux comprendre les changements survenus à travers le temps et l’espace, il s’est avéré nécessaire d’examiner séparément:

  1. Le rôle original du pasi but but dans la société traditionnelle bunun, tel que le présentent les récits de la tradition orale, collectés dans différents villages. Ceci a permis d’élucider la relation triangulaire établie entre: croissance du millet, rites supposés favoriser cette croissance, chant choral masculin qui est au centre de ces rites.

  2. Les caractéristiques musicales des quinze versions enregistrées du pasi but but dont nous disposions.

  3. La structure de la polyphonie, telle qu’elle se dégage de la comparaison entre les différentes versions.

4Enfin, à partir de l’analyse de ces données, il a été tenté de comprendre selon quelles modalités le pasi but but s’était adapté à l’environnement nouveau dans lequel se trouvait placée la société bunun et quel noyau stable persiste aujourd’hui dans ce chant polyphonique devenu emblématique, non seulement des Bunun, mais, dans une certaine mesure, des aborigènes de Taiwan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« WU RUNG-SHUN, Le chant du Pasi but but chez les Bunun de Taiwan: une polyphonie sous forme de destruction et de recréation », Cahiers d’ethnomusicologie, 11 | 1998, 251-252.

Référence électronique

« WU RUNG-SHUN, Le chant du Pasi but but chez les Bunun de Taiwan: une polyphonie sous forme de destruction et de recréation », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 11 | 1998, mis en ligne le 07 janvier 2012, consulté le 31 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/1660

Haut de page

Bunun Men’s Choir: Posibutbut

Bunun Men’s Choir: Posibutbut

Ajoutée le 24 juil. 2007

Polyphonic chant, prayer for millet harvest. Bunun Men’s Choir, Taiwan 2004 Get better quality videos, mp3s, online throat-singing lessons, throat-and-overtone singing forum and lots more at http://khoomei.com